SUD Astek, section syndicale Solidaires Informatique chez Groupe Astek

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - élections professionnelles

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 27 janvier 2015

Elections Groupe Astek - second tour !

Notre organisation syndicale Solidaires Informatique est devenue représentative suite au premier tour des élections professionnelles.

Future participante aux négociations au sein d'Astek, elle devient, par là-même, un acteur majeur de la représentation des salarié-e-s du groupe, en leur permettant d'y revendiquer de nouveaux droits.

Bilan du premier tour (PDF, 2 pages, FR+EN) :
Une date historique pour Astek / A historic date for Astek.

 

Du Mercredi 4 février, 9h30 au Mercredi 11 février, 14h30, se déroulera le second tour des élections professionnelles au sein du Groupe Astek.

Cette élection aura pour but de donner à notre organisation d'autres moyens d'agir pour notre défense collective. Les instances de représentation du personnel (Comité d'Entreprise CE et Délégation du Personnel DP) qui vont être élues porteront nos réclamations : l'obtention et le respect de nos droits.
En outre, via la surveillance économique et sociale du Groupe, via les activités sociales et culturelles, nous entendons tout faire pour améliorer le quotidien des salarié-e-s Astek.

Rejoignez-nous, dès à présent, pour participer à ce nouvel élan !

Retrouvez l'ensemble des informations et documents dans l'espace :
Élections pros 2015.

lundi 12 janvier 2015

Élections professionnelles à Astek

Du Mercredi 14 janvier, 9h30 au Mercredi 21 janvier, 14h30, se dérouleront les élections professionnelles au sein du Groupe Astek.

Ces élections sont importantes, car elles permettent à la fois d'évaluer la représentativité des organisations syndicales et d'élire les représentant-e-s du personnel.

Pour la première fois, a été mis en place un vote électronique.

Retrouvez l'ensemble des documents dans l'espace : Élections pros 2015.

NEWS ! Les résultats de la représentativité syndicale sont en ligne !

jeudi 10 avril 2014

Présentation Solidaires Informatique chez Astek

Section syndicale Solidaires chez Astek.

Des questions que chacun-e s'est un jour posées, des éléments de réponse pour mieux nous connaître. Voici les sujets que nous abordons dans cette présentation de Solidaires et de notre section syndicale dans le Groupe Astek.

  • Une section syndicale, pour quoi faire ?
  • Une section syndicale SUD-Solidaires, pourquoi ?
  • Pourquoi SUD-Astek ? Nos valeurs, nos combats, nos moyens
  • Et vous, pourquoi vous y impliquer ?

N'hésitez pas à nous contacter et à nous rejoindre !

Télécharger la présentation complète de la section Solidaires à Astek
(PDF, 2 pages, FR, 70 Ko)

lundi 7 octobre 2013

Rencontres et négociations, UES (groupe) Astek

Groupe Astek : Rencontres & Négociations

La négociation du Protocole d'Accord Préélectoral (PAP) de l'UES (groupe) Astek a débuté en juillet dernier ; nous présentons rapidement l'objectif d'une telle négociation.

Julien Gavaldon est le nouveau Président d'Astek Sud-Est, depuis sa désignation par l'associé unique, suite à la démission de Jean-Luc Bernard de son poste. Jeudi 19 septembre, Julien Gavaldon a rencontré les représentants du personnel d'Astek Sud-Est (DP, CEt, CCE, CHSCT, RSS). Nous exposons rapidement sa vision de notre société, telle qu'il nous l'a décrite, ainsi que ses objectifs à court terme. Son but avoué est d'harmoniser le fonctionnement de Sud-Est avec les autres sociétés du Groupe dont il a la charge d'ici un an ; à savoir, la SA Astek et Incka.

Enfin, partageant une bonne part de son analyse très critique envers la gestion des salarié-e-s d'Astek Sud-Est, notre section a voulu rappeler les principales revendications qui ont émergé des multiples manifestations et grèves cette année. Nous serons très attentifs à la manière dont la direction y répondra.

Lire notre communiqué : (PDF, 2 pages FR, 135 Ko)
Groupe Astek : Rencontres & Négociations.

samedi 3 mars 2012

Vote électronique - confidentialité ? transparence ? liberté ?

Du vote électronique.

Contrat de mission, forfait jours sans référence horaire... de nombreux détricotages du droit du travail sont à l'essai dans notre secteur de l’informatique-télécoms depuis quelques années. Aujourd'hui le vote électronique arrive dans nos élections professionnelles. Qu'en penser ?
Voici un résumé de la position adoptée par Solidaires Informatique en congrès le 6 février 2012 (téléchargeable en fin d'article).

Le vote électronique est généralement présenté comme un progrès, permettant une simplification de l'organisation du vote, de l'opération de vote elle-même et du dépouillement. Avec pour conséquences, une diminution du coût et une augmentation de la participation. A priori...

Cependant, au même titre que pour toute autre élection, l'utilisation du vote électronique pour les élections professionnelles pose les problèmes :

  • de la confidentialité du vote : personne ne doit savoir pour qui j'ai voté ;
  • de la transparence du vote : je dois être sûr que ce que j'ai voté est bien ce qui a été pris en compte au dépouillement ;
  • de la liberté de vote : je dois pouvoir voter sans être forcé dans mon choix ;
  • de l'impossibilité du contrôle, tant au cours de toutes les étapes du scrutin qu'a posteriori, ce qui rend la contestation juridique impossible car les fraudes sont indétectable.
Or, le vote électronique, par la mise en œuvre de systèmes et logiciels informatiques entre le votant et le bulletin dépouillé, ne fournit pas les garanties de transparence et de vérifiabilité du vote par bulletin papier. Cette confiance est pourtant nécessaire à l'indépendance syndicale !

En effet :

  • Comment être sûr que mon vote n'est pas connu de la direction ?
  • Comment être sûr que le bulletin dépouillé correspond bien à celui que j'ai choisi ?
  • En supprimant l'isoloir (puisque je peux voter de n'importe quel ordinateur), comment être sûr que les votes n'ont pas été « influencés » par la présence d'un manager « qui veille au bon déroulement du vote » ?
Bref, que se passe-t-il entre mon clic et les résultats... Un large spectre de possibilités existe, de la malveillance et du piratage, aux bogues du système : modification du vote, disparition du vote par malveillance ou problème technique. Le contrôle des erreurs, mais aussi leur détection, sont moins évidents que dans le cas du vote papier.

Même des éventuels avantages économiques et écologiques ne sont pas évidents à montrer ; et il existe d'autres leviers, moins dangereux pour la « démocratie » en entreprise.

Nous réaffirmons donc notre attachement à un syndicalisme de proximité, avec des contacts humains, et donc à un vote physique en agence avec, par dérogation, pour les salarié-es éloigné-es, l'utilisation du vote par correspondance. Nous revendiquons le maintien du droit des salarié-es de participer à l'organisation des élections professionnelles et entendons ne pas en laisser la charge à l'employeur ou à un sous-traitant !

Lire le texte complet : Du vote électronique - Solidaires Informatique (version intégrale, PDF, 4 pages, 145 Ko).