SUD Astek, section syndicale Solidaires Informatique chez Groupe Astek

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 20 mars 2015

Frais d'Activité à Astek Sud-Est ? parlons-en !

Frais d'activité Sud-Est, réunion publique Jeudi 26 mars midi !

Solidaires Informatique dénonce :

  • les pressions et chantages ayant conduit plus de 150 salarié-es d'Astek Sud-Est à signer des avenants impactant directement leur rémunération,
  • une décision unilatérale de la direction, pour 180 autres salarié-es, réduisant leur pouvoir d'achat,
  • les inégalités encore accrues avec des frais « à la carte »
  • une enveloppe d'augmentation dérisoire pour l'ensemble des salarié-es,
  • un total irrespect des salarié-es, informés en février seulement, que leur rémunération a changé... depuis janvier !

Suite à la décision unilatérale de la direction d'Astek de modifier la rémunération de 180 salarié-es, notre syndicat a demandé l'ouverture d'une négociation sur les Frais d'activité à Astek Sud-Est... ce que la direction a refusé !

Nous avons saisi le Comité d'Entreprise de ce dossier, pour y faire valoir nos droits. Si la direction persiste, nous veillerons à ce que celui-ci agisse rapidement en justice.

D'ici là, afin de nous informer, de confronter nos différentes situations de missions, de déplacement, de défraiement ; nous invitons l'ensemble des salarié-es Astek Sud-Est à une réunion publique.

Réunion publique - jeudi 26 mars 2015, de 12h à 14h
au Sophia Country Club (Valbonne)

Lire notre tract : (PDF, 2 pages FR+EN, 256 Ko)
Frais d'activité à Astek Sud-Est / Activity fees in Astek Sud-Est

mardi 18 mars 2014

Réunion publique à Sophia le 24 mars !

Les sous-traitants trinquent !

Depuis qu’Amadeus a décidé, l’an dernier, de modifier son modèle de recours à la sous-traitance, le nombre de licenciement de salariés de SSII en retour de mission ou qui se trouvent en inter-contrat s’est fortement amplifié. Il ne faut pas attendre de se faire licencier. Nous devons maintenant organiser la défense collective des salariés !

  • parce que les sous-traitant-e-s sont en situation particulièrement précaire
  • parce que les SSII ont bien profité et continuent à tirer de larges profits de leurs salarié-e-s
  • parce qu'elles n'hésitent pas à monter des dossiers de toutes pièces pour se débarrasser des salariés en inter-contrats
  • parce que la situation n'est plus tenable pour notre santé !

RENCONTRE DES SALARIÉS AVEC LEURS SYNDICATS CGT ET SOLIDAIRES INFORMATIQUE LUNDI 24 MARS, A 12H15 AU FJT DE GARBEJAIRE, EN FACE DE LA POSTE.

Lire l'appel commun CGT et Solidaires Informatique :
Réunion de rencontre et d'échanges, lundi 24 mars (PDF, 1p, 800 Ko)
VENEZ NOMBREUX !

mardi 10 décembre 2013

Franco Platano continue son action répressive...

FRANCO PLATANO poursuit la répression

Vendredi 29 novembre avait lieu, au Tribunal de Grasse, l’audience de plaidoirie des deux représentants du personnel, Mathieu et Éric, poursuivis par le patron d'Astek Sud-Est suite au mouvement de grève du 21 mars dernier.

Continuons à nous défendre collectivement !

Notre communiqué expose l'analyse de notre section sur cette action judiciaire déplorable et dresse un aperçu des suites de celle-ci :

Notre communiqué : Franco Platano poursuit la répression (PDF, 2 pages, 121 Ko).

vendredi 22 novembre 2013

Gérer ses salarié-e-s sans les mettre dehors !

Gérer ses salariés sans les mettre dehors !

À Astek Sud-Est, les licenciements se suivent et se ressemblent. Motifs similaires, délais très rapprochés, griefs ridicules voire inexistants, parfois l'employeur se sent obligé de proposer une transaction... et à chaque fois, un fait certain : une fin de mission chez le client.

Suite aux manifestations, grèves, interpellations publiques d'élu-e-s de la république, de demandes de rencontre par la sous-préfecture et la direction départementale du travail, un affolement avait été constaté à la tête de l'entreprise. Démission du président-actionnaire de son mandat, promesse du recrutement imminent d'un nouveau directeur général adjoint, rencontres du nouveau président avec l'ensemble des représentant-e-s du personnel...

Et puis, rien, ou si peu : une nouvelle opération totalement grotesque où l'on demandait à des salarié-e-s de démissionner pour les ré-emchaucher sous contrat étranger avait été annulée. On s'en réjouit évidemment, mais sur le fond, rien n'a bougé. Le personnel de structure devrait encore être renforcé, formé ; une réelle organisation devrait être mise en place, avec une connaissance des salarié-e-s, de leur parcours, de leur savoirs-faire ; les écouter, comprendre leurs attentes et leurs souhaits, les faire évoluer...

Et puis la répression continue. Oui les licenciements prévus contre deux représentants du personnel inquiétés par la direction avaient été abandonnés ; puisque rien n'était possible pour la direction, dans le cadre d'une grève licite, très suivie, par les salarié-e-s et pas les médias. Mais la répression continue au correctionnel. Vendredi 29 novembre, dans le cadre d'une procédure judiciaire "d'injure publique", nos deux représentants devront se défendre d'avoir scandé, avec 170 autres salarié-e-s, "Platano Escroc" devant l'entreprise et la télévision, le 21 mars dernier.

Parmi la trentaine de médias qui suivent le combat des salarié-e-s d'Astek, le journal Le Monde s'est penché tout particulièrement sur cette procédure judiciaire très contestable.
Peut-on clamer publiquement que son patron est un escroc ?

Une grande manifestation citoyenne de soutien est organisée pour le 29 novembre matin, avant la plaidoirie, devant le Tribunal de Grande Instance de Grasse.
Voici notre tract en français/anglais : (PDF, FR+EN, 140 Ko)
Gérer ses salariés sans les mettre dehors ! / Manage its employees without leaving them behind!.

Manifestation contre actionnaire confisquateur et direction répressive

lundi 10 juin 2013

A Astek Sud-Est, la mobilisation se poursuit !

Astek Sud-Est : à quand le dialogue social ?

Platane, pressé par l'IT, la justice et les mobilisations de salarié-e-s s'interroge enfin sur le dialogue social

Après l'épisode de la descente de M. Phulpin à Sophia Antipolis sans mandat, après la tentative de répression contre deux représentants du personnel... il serait temps d'entamer un dialogue social M. Platano !

Nous exigeons :

  • Le respect de nos droits.
  • Une réelle gestion de notre évolution de carrière.
  • Avoir un interlocuteur qui puisse changer les choses.
  • Une répartition plus juste des bénéfices.
  • Une indemnisation équitable des frais professionnels.

Rassemblement jeudi 13 juin prochain, à 12h30 au Drakkar !

Lire le tract :
« M. Platano, répondez-nous ! » / « Mr Platano, reply to us! » (PDF, 2 pages FR+EN, 600 Ko).

vendredi 5 avril 2013

JEUDI 11 AVRIL 12H... ASTEK SUD-EST CESSE LE TRAVAIL !

Le Directeur Général ayant refusé de recevoir la délégation désignée le 28 mars dernier, les salarié-e-s d’Astek Sud-Est se mobilisent pour une troisième journée d'action !

Cette fois, l'appel à la grève a été concentré sur l'après-midi, afin d'avoir une Assemblée Générale encore plus importante. En effet, la priorité de celle-ci va être de décider des suites de la mobilisation.
Cela dépendra en grande partie de la réaction de la direction.

Celle-ci a commencé à bouger. Le 3 avril, le n°2 du groupe, M. Phulpin (Président du directoire du groupe Astek), est venu de Paris... mais sans réel pouvoir sur Astek Sud-Est, unique société de notre groupe à ne pas avoir de Directoire et Conseil de Surveillance, mais simplement un Directeur Général (qu'on n'arrive pas à rencontrer) et un Président (qui vit à St Barth).

Pour cette nouvelle journée, les salarié-e-s grévistes ont souhaité organiser un événement mémorable à Sophia afin d'inciter leurs camarades à faire grève l'après-midi et les rejoindre à l'AG.

Un happening aura lieu entre 12h et 14h sur le thème :
"Les dessous du groupe Astek...".

Celui-ci se tiendra au bout de notre parcours de cortège de la dernière fois, juste avant de rejoindre la salle de réunion.

Le rendez-vous est donc à 12h au Drakkar, 2405 route des Dolines, jeudi 11 avril, à Sophia Antipolis.

Lire le tract d'appel à la grève et d'invitation au cortège et au happening (PDF, 2 pages, 140 Ko).

Voir aussi l'article sur la seconde mobilisation paru dans Le Patriote (hebdomadaire du 05/04/2013 au 11/04/2013).

mercredi 27 mars 2013

Astek Sud-Est, la mobilisation continue ! Grève & cortège jeudi 28 mars, 12h

La mobilisation continue ! grève, rassemblement, cortège... c'est reparti !!

La section syndicale SUD-Astek (Solidaires Informatique) soutient ce mouvement et appelle à une journée de grève jeudi 28 mars 2013.
Voici le programme de la journée :
  • De 10h à 11h30 : rédaction collective d’une lettre des manifestant-e-s à la direction.
  • La circulation sera très perturbée à partir de 12h15 : soyez là pour 12h00 !
  • De 11h30 à 12h15 : rassemblement devant Drakkar.
  • À 12h15 : prise de parole devant le Drakkar.
  • De 12h30 à 13h : cortège entre le Drakkar, siège de notre société, et le bâtiment principal de notre principal client, Amadeus.
  • De 13h à 14h00 : prise de parole commune de salarié-e-s d’Astek et d'Amadeus.
  • À partir de 14h00 : Assemblée Générale des manifestant-e-s leur permettant une libre expression et des décisions communes sur les suites à donner aux événements. Des élu-e-s du CEt Province seront présent-e-s et pourront intervenir sur des questions d'actualité.

Voici enfin le second tract d'appel à la grève et au rassemblement diffusé aux salarié-e-s du groupe ASTEK (PDF, 2 page, 140 Ko).

vendredi 15 mars 2013

Grève & manif à Astek Sud-Est !

Grève et manifestation à Astek Sud-Est !

La section syndicale SUD-Astek (Solidaires Informatique) soutient ce mouvement et appelle à une journée de grève jeudi 21 mars 2013.
Voici les revendications des salarié-e-s :
  • Augmentation générale au moins égale à l'inflation ! 2% en 2012
  • Versement de la participation manquante ! plusieurs centaines d'euros par salarié-e
  • Augmentation du panier repas pour tout le monde ! De 3,05 € à 5,28 €
  • Des conditions de travail normales ! Arrêt des décalages de début de contrat de travail, mise en place de méthodes de management respectant les salarié-e-s
  • Plus de salarié-e-s de « structure » pour organiser la société et répondre à nos besoins !
  • OUI aux « avenants sur les frais », mais seulement avec des méthodes claires et identiques pour toutes et tous !

Voici le tract d'appel à la grève et au rassemblement diffusé aux salarié-e-s du groupe ASTEK (PDF, 2 page, 110 Ko).

mercredi 12 septembre 2012

Pour une Europe solidaire : manifestation dimanche 30 septembre à Paris

Manifestation - Pour une Europe solidaire, non au traité d'austérité - dimanche 30 septembre 13h30 à Nation

LES PROMESSES NON TENUES DU PRÉSIDENT HOLLANDE
SUR LE PACTE BUDGÉTAIRE EUROPÉEN

Le président de la République veut faire ratifier au plus vite par le Parlement le Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) de la zone euro, plus connu sous l’intitulé de « Pacte budgétaire ». Il s’était pourtant engagé à le renégocier.


Économiquement absurde

Socialement insupportable

Il menace la démocratie

Informez-vous !

Lire la fiche d'information Solidaires contre le Pacte budgétaire européen (1 page, 131 Ko).

A voir ; vidéo sur le site ATTAC :

Thomas Coutrot, vice-président d'ATTAC France, répond à la question :
"Pourquoi faut-il aller manifester à Paris le 30 septembre, 2012 ?"

jeudi 6 septembre 2012

Un autre changement est possible !

Emplois, salaires, retraites, santé, droits nouveaux, partage des richesses… c'est URGENT !

Le rejet de Sarkozy et de ses ministres a conduit à un changement de gouvernement ; mais en dehors de certains discours et de quelques mesures symboliques, il n'y a pas de rupture dans la politique mise en oeuvre :

L'absence de réévaluation conséquente du salaire minimum et des minimas sociaux avait déjà confirmé cette orientation qui ne répond pas aux urgences sociales et ne réduit pas les inégalités.

La création d'emplois précaires, notamment dans l'Éducation nationale, là où il y aurait besoin d'emplois statutaires et stables, montre quel emploi d'avenir propose ce gouvernement : des contrats à durée déterminée sans réelle formation ni perspective de qualification. Si on excepte cette fausse solution, les effectifs de la Fonction publique et des entreprises publiques vont encore diminuer : là où il faudrait reconstruire les services publics, le gouvernement continue de supprimer des emplois, aggravant le chômage des jeunes. Il recrute ensuite, temporairement, d'autres jeunes qu'il précarise dans les administrations et les services publics !

Les plans de licenciements, les fermetures d'entreprises (en partie repoussés par les patrons pour des raisons électorales) se multiplient : la compassion ministérielle n'est pas la réponse dont ont besoin les salarié-e-s, notamment les dizaines de milliers licencié-e-s ; il faut des actes, comme ponctionner les actionnaires qui se sont enrichis durant des années en profitant du travail de celles et ceux aujourd'hui menacé-e-s de licenciement, et imposer le droit de véto des représentant-e-s du personnel sur les licenciements collectifs.


  • Emploi, rémunération, santé, retraite, ... il y a urgence !
  • Des millions de chômeurs et chômeuses, de plus en plus de salarié-e-s, de jeunes et de retraité-e-s en situation de pauvreté : des mesures d’urgence doivent être prises
  • Suspension des plans de licenciements, droit de véto pour les Comités d’Entreprise, extension de l’obligation de CE aux entreprises de moins de 50 salarié-e-s. Arrêt des suppressions d’emplois dans la Fonction publique et les entreprises publiques.
  • Augmentation du SMIC et des minimas sociaux (1 700 euros), des allocations chômage et pensions de retraite.
  • Droit à la santé pour tou-te-s, par des mesures immédiates
  • Annulation des contre-réformes sur les retraites.
  • Adoption d'un plan de renforcement et d'élargissement des services publics.
  • Annulation de tous les cadeaux fiscaux faits aux plus riches et de l’alourdissement des impôts les plus injustes (TVA)
  • Dénonciation des traités européens
  • Abrogation des lois antigrève.

Des actions, souvent unitaires, sont annoncées dans plusieurs secteurs professionnels, d’autres se décident dans les prochains jours (santé, cheminot-e-s, automobile, retraité-e-s, centres d’appel, finances publiques, industrie, etc.). C’est un appui pour construire une action nationale interprofessionnelle, qui demeure indispensable. C’est la proposition que l’Union syndicale Solidaires vient de faire, de nouveau, aux autres syndicats.

Télécharger la déclaration du Bureau national de l’Union syndicale Solidaires (2 pages, 80Ko).

jeudi 26 avril 2012

1er mai à Nice - Journée de solidarité internationale du monde du travail

Manifestation du 1er mai à Nice

Pour le 1er mai, journée de solidarité internationale du monde du travail, contre les politiques d’austérité et la spéculation financière et pour une autre répartition des richesses, l’intersyndicale 06 organise un rassemblement à partir de 10h au Théâtre de Verdure à Nice.

La manifestation partira vers 10h30, remontera la Promenade des Anglais jusqu’au Negresco puis reviendra par la rive sud, pour rejoindre Jean Jaurès. Prévoir un arrêt devant le vice consulat d’Espagne pour exprimer notre solidarité avec les Peuples victimes des politiques d’austérité, suite à quoi nous nous disperserons place Garibaldi.

Nous appelons ensuite les manifestant-e-s à un rassemblement devant le consulat grec à 12h30 à l’appel du Collectif pour un Audit Citoyen de la Dette 06 (CAC 06), dont Solidaires 06 est une composante.

Lire le communique national de l'intersyndicale CFDTCGTFSUSolidaires - UNSA. (PDF, 2 pages, 830 Ko)

vendredi 4 novembre 2011

Pour SUD-Astek, c'est la rentrée !

Ouverture du blog SUD-Astek !

Voici le tract que vous avez certainement reçu par courrier avec votre fiche de paie de novembre : Pour SUD-Astek, c'est la rentrée !

A bientôt !