SUD Astek, section syndicale Solidaires Informatique chez Groupe Astek

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - défense du droit du travail

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 13 juin 2016

LOI TRAVAIL - Grève et manifestation nationale le 14 juin

L'inversion de la hiérarchie des normes.

Derrière ces mots qui sonnent comme des termes réservés aux experts, il y a une dure réalité que risquent de ressentir fortement les salariés des sociétés de service.

Quel est le danger ?

Actuellement, tous les salariés d'un même secteur d'activité ont des droits en commun, définis par leur convention collective. Certaines sociétés peuvent être plus généreuses mais aucune ne peut l'être moins.

Si la loi travail est adoptée, une société pourra adopter des règles moins favorables que les droits conventionnels, par exemple augmenter le temps de travail, diminuer la majoration des heures supplémentaires,...

Bien sûr, ceci ne pourra se faire que par la signature d'un accord avec les syndicats représentatifs ou par voie de référendum. Mais avec le chantage à l'emploi, certains employeurs arrivent souvent, hélas, à faire accepter l'inacceptable !

Et lorsque les premières sociétés seront parvenues ainsi à réduire leurs coûts au détriment de leurs salariés, le principe de la libre concurrence fera le reste du travail pour niveler tout le reste de la profession par le bas.

Voila pourquoi il ne peut pas y avoir de compromis par rapport à l’article 2 de la loi travail. Pour maintenir un minimum de protection des salariés du service face au libéralisme qui gagne chaque jour du terrain, il faut se battre pour que le gouvernement renonce à ce projet.

Le 14 juin, appel à grève et manifestation nationale !

mercredi 16 mars 2016

Loi Travail : retrait du projet actuel, et conquête de nouveaux droits

Intensification de la mobilisation contre le projet de Loi Travail

Le 9 mars, nous étions près d’un demi-million à manifester. D’autres manifestations ou grèves (secteur ferroviaire, retraité-es, santé-social, poste, etc.) ainsi que les occupations d’universités qui commencent, montrent une mobilisation sociale importante dans tous le pays.
Sans surprise, gouvernement et patronat viennent de faire le coup du second projet qui est présenté comme « moins pire que le premier ».


Le 17 mars, les organisations de jeunesse appellent à des manifestations.
Le 24 mars, jour de présentation du projet de loi au Conseil des ministres, des actions auront lieu dans de nombreuses villes et entreprises.

Poursuivons la mobilisation le 17 mars !

Appel à construire la mobilisation du 31 : Retrait de la loi travail (PDF, 1 p).

Enfin, CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL confirment leur appel à la mobilisation par la grève et les manifestations le 31 mars pour obtenir le retrait de ce projet de loi et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives.

Tract national interprofessionnel et intersyndical pour le 31 mars : (PDF, 1p)
Grève nationale interprofessionnelle pour le retrait du projet de loi Travail.