La direction d'Astek et M. Platano auront pourtant tout essayé pour intimider les salariés qui manifestaient à Astek Sud-Est en 2013 : menaces de licenciement, procès, appel...